Médias Sociaux et Politique : les grands méchants loups du Web

Politicien. Il faut vouloir le faire comme job… Certes, cela peut conférer des avantages comme un gros salaire, une belle montre et un dressing rempli de costumes façon Barney Stinson. Néanmoins, on observe depuis quelques temps déjà une influence considérable du web social sur la politique, et inversement. Prenons donc un peu de recul vis-à-vis de la situation de ces deux phénomènes avant de pouvoir nous projeter sur une future union de ceux-ci.

Le Social Media, un vecteur de communication considérable

Ces deux dernières années ont vu la politique enflammer le web de façon indéniable. Campagnes électorales, conflits entre partis, boutades ou bourdes grotesques, il y en a presque pour tous les goûts. Quand les réseaux sociaux commencent à peine à être compris par chez nous, les américains, toujours avec un train d’avance, excellent dans la construction d’une identité web incontournable (e-réputation). En témoigne la campagne électorale américaine qui a débouché sur la réélection de ce bon vieux Barack « Yes We Can, Once Again » Obama. Les Etats-Unis contre la France, la visibilité opposée au « vote-contre ». Quand adapter un message relève du casse-tête chinois pour nos représentants, celui qui est le plus présent médiatiquement Outre-Atlantique gagne la partie. Avoir recours au web, c’est bien, mais le faire judicieusement, c’est tout de même mieux.

Twitter, l’arme absolue

Aaaaah, le fameux réseau du petit oiseau bleu. Les internautes l’ont compris, de par l’ouverture publique qu’il propose, ces derniers peuvent s’adresser directement à leurs stars préférées. Ces différents personnages publics se transforment a fortiori en influenceurs, ce qui ne manque pas d’attirer les brebis galeuses du monde politique qui y voient une autre possibilité d’accroitre leur influence digitale. Le tweet le plus retweeté de tous les temps (plus de 800 000 fois), nous le devons à Barack Obama et son fameux « Four More Years. » accompagné d’une photo montrant le président réélu en train d’étreindre amoureusement son épouse vêtue d’une robe Asos. Outre ce message reconnu de tous, nous ne pouvons écarter les français qui occupent la première position en termes d’actions pitoyables dans la course à la popularité digitale. Entre Valérie Trierweiler et Nadine Morano, nous avons de quoi faire. Et parlons-en, de notre Nadine nationale ! La reine du tweet clash (qui les encaisse, hein) a le tweet-fail facile, ce qui n’est pas pour déplaire aux utilisateurs du réseau qui s’empressent de pourrir littéralement l’ensemble de la droite, ou ce qu’il en reste… Le bouc-émissaire désigné par Nicolas Sarkozy semble en effet prendre un malin plaisir à s’en prendre plein la… l’e-réputation. Exemple ci-dessous.

L’effet miroir ou quand la Politique influence les Médias Sociaux

Ce qui était autrefois la « vie de la cité » dans sa forme la plus stricte prend donc une grande place sur la toile et notamment sur sa facette dite SOCIALE. Je me suis alors posé une question, mettant à contribution chaque méninge composant mon petit cerveau d’étudiant méthodologiquement bien élevé : « Mais, si symbiose il y a entre politique et social media, cela veut dire que l’un affecte l’autre, irrémédiablement ? ». Suite à cette interrogation qui me paraissait fortement pertinente (j’aime parfois me lancer des roses), quelle ne fut pas ma surprise lorsque je lus sur plusieurs sites que les grands noms du web d’aujourd’hui souhaitaient se lancer dans la politique…

Et oui, le sablier s’est retourné. Mark Zuckerberg (Facebook, enfin pas besoin de le préciser si tu lis cet article) et Jack Dorsey (fondateur de Twitter) s’imagineraient bien politiciens ! Pour le plus jeune milliardaire du monde, c’est à travers un nouveau concept de lobbying qu’il se verrait pénétrer les hautes sphères du pouvoir. Education, recherche scientifique… Zuck semble vouloir diversifier ses activités. Prévoirait-il à l’avance la mort de son média social dont la popularité décline ? Quant à Dorsey, l’ex-CEO de Twitter chasserait bien le fauteuil de Maire de New York. Comme le dirait notre chère Nabila : Non mais ALLO quoi ! Jack, tu me reçois ? Le monsieur en aurait-il marre de gazouiller toute la journée ? Qui sait…

De gauche à droite : Jack Dorsey (Twitter, Square) & Mark Zuckerberg (Facebook)

On peut donc constater que le couple Social Media / Politique va bon train en ce moment et étend une certaine emprise sur les internautes. Fort heureusement, on peut toujours en rire, avec des comptes Twitter comme Humour de Droite. Et n’oublie jamais, si tu es politicien et que tu as une Rolex, surtout, ne la montre pas…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s